Sign in / Join
acheter un utilitaire

Puis-je acheter un utilitaire?

Les véhicules utilitaires sont pour la plupart conçus pour transporter des marchandises. Plus économiques et plus faciles à utiliser, ces engins à l’allure de minibus sont souvent utilisés à des fins professionnelles. Toutefois, pour acheter un utilitaire, il faut tenir compte de plusieurs aspects essentiels. Plus de détails ici.

Pourquoi acheter un utilitaire ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à acheter un utilitaire.

Lire également : 10 idées inspirantes pour une plaque funéraire

Sa robustesse

Les utilitaires sont des véhicules très robustes. C’est d’ailleurs pourquoi ils sont souvent comparés à des camionnettes. Ils sont construits avec des tissus et une bonne carrosserie. Ces derniers peuvent être conduits partout et surtout les terrains sans problème.

Ils bénéficient également d’une agilité sans pareil, qui leur permet de s’adapter à tout type de tension, même les plus pénibles. De plus, la plupart des pièces qui les composent se laissent difficilement à l’usure. Elles sont aussi facilement trouvables sur le marché, et à bon prix !

A voir aussi : Quelle est la meilleure encyclopédie en ligne ?

Sa capacité à transporter beaucoup de marchandises

L’une des premières raisons pour lesquelles acheter un utilitaire paraît indispensable, c’est sa capacité à transporter beaucoup de bagages. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce modèle de véhicule est très adulé par les travailleurs professionnels.

Un travailleur de chantier qui doit déplacer ses outils d’un endroit à un autre devrait, à défaut de louer une camionnette, acheter un utilitaire. Cela lui reviendra beaucoup moins cher, sur le long terme.

L’utilitaire est aussi le véhicule par défaut utilisé pour effectuer un déménagement. En effet, la plupart des déménageurs louent des camions utilitaires pour faciliter le transport des meubles de personnes qui souhaiteraient déménager.

Qui peut acheter un utilitaire ?

acheter un utilitaire

Le véhicule utilitaire est commun pour l’usage professionnel. Néanmoins, il peut être aussi utilisé à usage personnel. En effet, il existe de type d’utilitaire : les utilitaires de poids lourds et les utilitaires de poids légers.

La première catégorie est celle qui est la plus utilisée par les professionnels. La seconde par contre, est plus convenable pour les usages personnels et pour les particuliers. Si vous avez une famille nombreuse ou que vous êtes un amateur de bricolage ou de vide-grenier en général, ce modèle d’utilitaire vous convient assez.

Certains aventuriers ou voyageurs, à défaut d’un véhicule de camping, peuvent aussi utiliser un utilitaire léger. Le besoin d’un plus grand espace peut se faire sentir, mais il n’en demeure pas moins qu’il reste une meilleure option. De plus, utiliser un utilitaire en tant que particulier exempte l’utilisateur du paiement de certaines taxes, comme la TVA.

Comment acheter un utilitaire ?

Un utilitaire ne s’achète pas comme du pain au marché. Il faut suivre une procédure bien définie. Cela passe bien évidemment par la fourniture de certains documents et en respectant certaines options d’achat.

Les documents à fournir

Si vous désirez acheter un utilitaire neuf, vous devez dans un premier temps fournir un certificat de vente pour l’acheteur et pour le vendeur. Ensuite, vous devez faire une demande d’immatriculation, afin d’obtenir votre certificat d’immatriculation. Cette demande passe par la fourniture de cinq autres documents que sont :

  • le cerfa ;
  • une de vos pièces d’identité en cours de validité ;
  • un certificat de conformité émis par le constructeur ;
  • votre justificatif de domicile (datant de 6 mois au plus) ;
  • un quitus fiscal (si l’utilitaire a été acquis à l’étranger).

À ces documents cités plus haut, s’ajoutent trois autres à l’achat, lorsque le véhicule utilitaire s’avère être d’occasion. Il s’agit dans un premier temps de l’ancien certificat d’immatriculation avec deux traits diagonaux sur les points concernant la vente.

Cela permet de certifier que le véhicule passe d’une main à une autre. Ensuite, vous devez aussi présenter la pièce justificative du contrôle technique ainsi que celle du contrôle complémentaire de pollution. Le troisième document à fournir lors de l’achat de l’utilitaire d’occasion est un certificat de non-gage.

Les diverses options d’achat

Pour acheter un utilitaire, vous avez la possibilité de choisir parmi plusieurs options d’achat. Les plus courantes sont :

  • le crédit-bail ;
  • l’achat à crédit ;
  • la location longue durée ;
  • l’achat comptant.

En dehors de l’achat comptant qui consiste à solder sur place, les autres options vous permettent de solder sur une période donnée le montant de votre véhicule utilitaire.

Les avantages fiscaux liés à l'achat d'un utilitaire

Au-delà des aspects administratifs et financiers, l'acquisition d'un utilitaire peut aussi présenter des avantages fiscaux non négligeables. En effet, en fonction de votre situation professionnelle et du type de véhicule choisi, vous pouvez bénéficier de plusieurs dispositifs fiscaux.

Lorsque vous achetez un véhicule utilitaire pour votre entreprise, celui-ci est considéré comme une charge. Vous pouvez donc déduire le montant intégral de l'achat ainsi que les frais liés à son entretien (carburant, assurance...) de vos impôts sur les sociétés.

Attention cependant : cette règle ne s'applique qu'aux utilitaires stricts (remorques, camions...), et pas aux voitures particulières avec banquette arrière modulable ou espace cargo aménagé. Pour ces dernières, la déductibilité est limitée à 18 300 € TTC.

Si vous optez pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable lors de l'achat d'un utilitaire professionnel, vous avez droit à un crédit d'impôt développement durable (CIDD). Ce dernier représente 30 % du coût total du véhicule dans la limite annuelle de dépenses éligibles fixées par la loi. Vous devez choisir des véhicules plus respectueux de l'environnement.

Sachez que selon la région où vous êtes implanté et votre secteur d'activité, il est possible de bénéficier d'aides financières à l'achat. Les montants varient en fonction de nombreux critères (type de véhicule acheté, niveau d'émissions polluantes...) mais peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros. Il peut aussi être intéressant de se renseigner auprès des chambres consulaires ou des organismes supra-locaux qui ont mis en place différents types d'aide à l'investissement.

C'est donc une bonne idée d'étudier toutes ces options avant tout achat potentiel pour voir comment elles peuvent affecter vos finances et améliorer vos résultats fiscaux finaux.

Les critères à prendre en compte pour choisir le bon utilitaire

Une fois que vous avez décidé d'acheter un utilitaire, vous devez prendre en compte certains critères pour choisir le bon véhicule. Voici quelques éléments essentiels à considérer avant tout achat.

La charge utile du véhicule est le poids maximal que celui-ci peut transporter. Il doit être choisi en fonction de la nature des marchandises ou des équipements qui seront transportés. Le choix d'un véhicule comportant une charge utile insuffisante risque de causer une surcharge, entraînant ainsi une perte de contrôle et mettant votre sécurité en danger.

Si vous devez transporter des objets volumineux tels que des meubles ou des électroménagers, vous devez tenir compte des niveaux d'émissions polluantes générées par le moteur du véhicule. Les normes Euro 6 devront être respectées par tous les utilitaires neufs vendus dès 2020 afin notamment de réduire ces émissions nocives pour la santé humaine et environnementale.

Lors de votre achat, vous devez prendre en compte les frais liés à l'acquisition ainsi qu'à la maintenance du véhicule. Effectivement, le coût d'un utilitaire ne se limite pas au prix d'achat lui-même. Il faut aussi prévoir des coûts supplémentaires tels que l'assurance, le carburant, la réparation ou encore les éventuelles contraventions.

Acheter un utilitaire peut apporter une grande aide dans ses activités professionnelles mais cela nécessite une analyse approfondie des besoins pour choisir le véhicule qui correspond aux spécificités de chaque entreprise tout en respectant certaines règles environnementales.